biscuit

biscuit [ biskɥi ] n. m.
bescuit 1175; de bis- et cuit
I
1Au sing. Galette de farine de blé déshydratée, constituant autrefois un aliment de réserve pour l'armée. Ration de biscuit. « un sac de biscuit » (Hugo). Loc. fam. S'embarquer sans biscuit : s'engager sans précaution dans une affaire, un voyage.
2Petit gâteau sec. barquette, boudoir, cigarette, cookie, galette, gaufrette, macaron, palet, petit-beurre, sablé, tuile. Paquet de biscuits. Biscuit à la noix de coco, au gingembre. Biscuits salés, au fromage, pour l'apéritif. ⇒ allumette, bretzel, 1. cracker. Biscuit à la cuiller, très léger et absorbant. Biscuit fourré, formé de deux gâteaux secs plats entre lesquels se trouve une couche de crème parfumée. — Galette destinée à la nourriture d'animaux. Biscuit de chien.
3Gâteau à base de farine, de sucre et d'œufs. génoise . Biscuit de Savoie. Biscuit roulé, meringué, glacé.
4Par anal. de forme Biscuit de mer : os de seiche.
IIPorcelaine blanche non émaillée, cuite au four, qui imite le grain du marbre. Une statuette en biscuit. Par ext. Objet fait en cette matière. Un biscuit de Saxe.
Pâte destinée à recevoir un émaillage décoratif et à subir une seconde cuisson. Biscuit de faïence.

biscuit nom masculin (de bis et cuit) Galette de farine peu levée, dure et sèche, destinée autrefois aux marins et aux soldats. Pâtisserie faite de farine, sucre, matières grasses, œufs, etc., susceptible, après cuisson, de conserver ses qualités pendant un temps donné. Pâte céramique cuite sans glaçure et sans couverte et qui présente un aspect mat. ● biscuit (expressions) nom masculin (de bis et cuit) Biscuit glacé, glace à la crème dans laquelle s'insère un couche de génoise imbibée de liqueur. Biscuit roulé, pâte à génoise tartinée de confiture ou de crème au beurre, puis roulée en boudin. Biscuit de Savoie, biscuit à pâte molle très légère. Biscuit sec, biscuit à pâte dure ou semi-dure, dont la durée de conservation est d'environ un an. Familier. Ne pas partir sans biscuit, être prévoyant, ne pas s'engager à la légère.

biscuit
n. m.
rI./r
d1./d Pain en forme de galette, qui peut se conserver longtemps. Biscuit de soldat.
d2./d Gâteau sec. Une boîte de petits biscuits.
d3./d Pâtisserie à pâte légère, de consistance molle. Biscuit de Savoie.
|| (Québec) Biscuit soda: biscuit salé qui accompagne la soupe, les hors-d'oeuvre.
rII./r Porcelaine qui a subi deux cuissons et qu'on laisse dans son blanc mat, sans peinture. Une figurine en biscuit.

I.
⇒BISCUIT1, subst. masc.
A.— Pâtisserie cuite au four, composée d'un mélange de farine, d'œufs et de sucre :
1. Elle [Didine] a donc une dent, et une dent enfantée sans douleur! Dis-lui bien en l'embrassant mille fois que son petit papa est satisfait de sa conduite en cette occasion, et qu'il portera à sa maman de bons biscuits de Reims qui rendront son lait plus sucré.
HUGO, Correspondance, 1825, p. 416.
SYNT. Biscuit glacé, à la cuillère; boîte à biscuits; tremper un biscuit.
Rem. S'emploie aussi, à cause de la forme que l'on donne à ce dessert, pour désigner un entremets glacé.
En partic. Biscuit de mer, de guerre. Pain de la dimension d'une bouchée, très dur et très sec, pouvant se conserver longtemps :
2. Des ateliers de cette ville sortent les métiers à bas, les grands ciseaux à foulon, (...) : on y fait tout le biscuit de mer nécessaire à l'approvisionnement des nombreux vaisseaux de la Nouvelle-Londres; ...
CRÈVECŒUR, Voyage dans la Haute-Pensylvanie, t. 1, 1801, p. 233.
P. anal., ZOOL. ,,Os de sèche`` (PRIVAT-FOC. 1870).
B.— Arg. Séquence au jeu de cartes. Servir un biscuit. ,,Du « tout cuit » ``(Trich. 1886)`` (ESN. 1966) :
3. Ces cartes toutes prêtes dans une boîte appelée sabot qu'on apporte d'un autre salon sont séquencées. C'est ce qu'on appelle servir un biscuit. (Grison 1880).
L. LARCHEY, Dict. hist. d'arg., Nouv. Suppl., 1889, p. 224.
,,Contravention (Taxis 1935)`` (ESN. 1966). Choper biscuit. Écoper d'une contravention (cf. SANDRY-CARR. 1963) :
4. Dans l'autobus, les présidents de correctionnelle vous collaient un biscuit de trente sacs (...). Biscuit de trente sacs : contravention de 30 000 fr.
A. LE BRETON, Razzia sur la Chnouf, 1954, p. 179.
PRONONC. :[]. Enq. ://.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1538 (R. ESTIENNE, Dictionarium Latino-gallicum, s.v. panis : bis cuit, Gros pain bis).
Réfection sav. (lat. bis), de l'a. fr. bescuit (1112, St Brandan, 73 dans T.-L.); composé du préf. bis- et du part. passé cuit, de cuire.
DÉR. Biscuiterie1, subst. fém. a) Fabrication des biscuits secs. b) Fabrique de biscuits secs. Mon frère est chef dans la biscuiterie de mon père (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1890, p. 1110). []. 1re attest. av. 1877 (Catalogue de la librairie agricole Dusacq dans LITTRÉ Suppl.); dér. de biscuit1, suff. -erie.
BBG. — ROMMEL (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 49.
II.
⇒BISCUIT2, subst. masc.
A.— ,,Porcelaine cuite mais non encore revêtue de sa glaçure`` (GRAND. 1962) :
1. Aux deux côtés de la pendule figurent les quatre saisons en biscuit de Sèvres, ...
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 5, 1814, p. 61.
2. Le biscuit sert surtout aux accessoires du mobilier : pendules, encriers dans le goût égyptien, et plaques de meuble en imitation de Wedgwood.
G. FONTAINE, La Céram. fr., 1965, p. 118.
SYNT. Reproduction en biscuit, statuette, trophée en biscuit, doré sur biscuit.
P. méton. Pièce de faïence ou de porcelaine d'un ton blanc mat et dans laquelle la terre apparaît sans émail ni peinture :
3. Maxime Du Camp m'écrit ce matin qu'il a trouvé pour Fovard une merveille, 200 francs : c'est le biscuit de Sèvres représentant la Baigneuse de Falconnet, absolument intact, ...
FLAUBERT, Correspondance, 1864, p. 144.
B.— ,,Particule pierreuse contenue dans la chaux éteinte`` (DUVAL 1959) :
4. [à la sortie du four à chaux] (...) on pourrait se tromper parce qu'on ne distingue pas aussi facilement la chaux plombée ou biscuit de la chaux bien cuite que celle-ci d'un pigeon ou incuit.
L. SER, Traité de phys. industr., t. 2, 1890, p. 537.
Rem. On dit aussi induits (cf. CHABAT 1881).
Prononc. Cf. biscuit1. Étymol. et Hist. 1751 technol. (Encyclop. t. 2). Issu de biscuit1.
STAT. — Biscuit1 et 2. Fréq. abs. littér. :356. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 338, b) 563; XXe s. : a) 720, b) 489.
DÉR. Biscuiterie2, subst. fém. ,,Branche de l'industrie de la porcelaine`` (Lar. comm. 1930). []. 1re attest. 1930 id.; dér. de biscuit2, suff. -erie.

biscuit [biskɥi] n. m.
ÉTYM. 1538; réfection, d'après le lat., de bescuit, 1112; de bis-, et cuit, p. p. de cuire.
———
I
1 Galette de farine de blé passée au four, puis déshydratée, qui constituait autrefois un aliment de réserve pour l'armée. Biscotin. || Ration de biscuit. || Tremper, casser du biscuit.Biscuit de mer : pain séché qui peut se conserver longtemps.Vx. || Biscuit de guerre.Biscuit animalisé, contenant des matières animales qui augmentent ses qualités nutritives. || Biscuit vitaminé.
Loc. S'embarquer sans biscuit : partir à la légère, sans prendre de précautions, sans argent.
1 Des voyages entrepris témérairement, et, comme l'on dit, des embarquements sans biscuits (…)
D'Aubigné, Disc. militaire, I, 193.
2 Gâteau sec fait avec des œufs, de la farine, du sucre. Boudoir, craquelin, croquet, croquignole, galette, gaufrette, petit-beurre, sablé, tuile. || Biscuit à la noix de coco, au fromage. || Biscuits salés, pour l'apéritif. Bretzel, cracker; amuse-gueule.
1.1 Plus loin, la maison Guillout, sévère comme une caserne, étalait délicatement, derrière ses glaces, des paquets dorés de biscuits et des compotiers pleins de petits-fours.
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 44.
Loc. Biscuit à la cuiller, très léger et absorbant.
1.2 Le curé était encore chez les Muselier, attablé devant un verre de vin blanc et une assiette de biscuits à la cuiller.
M. Aymé, la Vouivre, p. 175.
Galette destinée à la nourriture d'animaux. || Biscuit de chien. || Biscuit de fourrage.
3 (Dans des expressions). Gâteau à base de farine, de sucre et d'œufs. || Biscuit de Savoie, biscuit au chocolat, biscuit roulé, meringué.
4 Par anal. de forme. || Biscuit de mer : os de seiche.
5 (1935, argot des chauffeurs de taxis). Argot. Contravention. || Attraper un biscuit.
———
II
1 (1751). Porcelaine blanche non émaillée, cuite au four, qui imite le grain du marbre et dont on fait des figurines, des médaillons. || Une statuette en biscuit.
1.3 Il eut le culte d'un ange aux ailes de biscuit si déliées, fines et transparentes qu'il les voyait vraiment trembler, comme celles d'un papillon parmi les fleurs en bois découpé de l'étagère.
M. Jouhandeau, la Jeunesse de Théophile, p. 127.
2 Un, des biscuits, ouvrage fait en cette matière. || Biscuits de Sèvres. || Biscuit de Saxe.
2 Le nom de biscuit est tout à fait impropre pour désigner ces figurines, puisqu'elles ne sont cuites qu'une seule fois.
Louis Réau, Dict. d'art et d'archéologie, p. 57.
3 Techn., vx. Particule dure, pierreuse, dans la chaux éteinte.
DÉR. Biscuité, biscuiter, biscuiterie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • biscuit — BISCUIT. subs. m. Pain auquel on a donné deux cuissons, et dont on fait provision pour les voyages sur mer. Biscuit frais. Vieux biscuit. Biscuit moisi. Faire du biscuit. Un baril, une tonne de biscuit. Une ration de biscuit. Tremper du biscuit.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • biscuit — Biscuit. s. m. Pain auquel on a donné deux cuissons, & dont on fait provision dans les embarquements. Biscuit frais. vieux biscuit. biscuit moisi. faire du biscuit. un barril, une tonne de biscuit. tremper du biscuit. casser du biscuit. On dit… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • biscuit — BISCUÍT, biscuiţi, s.m. 1. Produs alimentar bine deshidratat prin coacerea unui aluat de prăjitură în diferite forme (cerculeţe, pătrăţele, litere etc.). 2. Semifabricat de ceramică neglazurată, ars numai o dată şi folosit la fabricarea faianţei… …   Dicționar Român

  • Biscuit — Saltar a navegación, búsqueda Biscuit (galicismo que en español significa bizcocho) o un bizcocho, es, en alfarería, el resultado de la primera cocción de la terracota, pero más a menudo se llama biscuit a ese mismo resultado, siempre que la… …   Wikipedia Español

  • Biscuit — Bis cuit, n. [F. biscuit (cf. It. biscotto, Sp. bizcocho, Pg. biscouto), fr. L. bis twice + coctus, p. p. of coquere to cook, bake. See {Cook}, and cf. {Bisque} a kind of porcelain.] 1. A kind of unraised bread, of many varieties, plain, sweet,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Biscuit B&B — (Пиза,Италия) Категория отеля: Адрес: Via Italo Possenti 39, 56121 Пиза, Италия …   Каталог отелей

  • biscuit — sustantivo masculino 1. Bizcocho. 2. Uso/registro: restringido. Porcelana: una figura de biscuit …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • biscuit — ► NOUN 1) Brit. a small, flat, crisp unleavened cake. 2) N. Amer. a small, soft round cake like a scone. 3) porcelain or other pottery which has been fired but not glazed. ● take the biscuit (or chiefly N. Amer. cake) Cf. ↑take the cake …   English terms dictionary

  • biscuit — [bis′kit] n. pl. biscuits or biscuit [ME bisquit, besquit < OFr bescuit (altered, under infl. of OIt biscotto) < ML biscoctum < (panis) bis coctus, (bread) twice baked < L bis, twice (see BINARY) + coctus, pp. of coquere,COOK] 1.… …   English World dictionary

  • Biscuit — Biscuit, s. Bisquit …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.